vendredi 01 octobre

[Sounds !] Barcella - Festival Magnitudes (Reims)

Yo ! Jsuis pas peu fier ! Mon poto Barcella fait trois dates pendant le festival Magnitudes !

Il semble que toutes les critiques soient sous le charme de celui qui touche à tout, et ce, avec talent... Reservez votre 2, votre 15, et votre 21 Octobre ! Voici quelques mots à son sujet trouvés sur le net, afin d'en savoir plus sur ce phénomène montant :D

Concert du groupe rémois BARCELLA : jouant des mots avec tendresse et dérision, les textes de BARCELLA s'inspirent de tout ce qui un jour ou l'autre, a pu nous toucher, nous révolter, nous faire rire… De "l'accordéoniste de la rue de Vesle" à "la grand-mère en maison de retraite", en passant par le lamentable échec de son permis de conduire, ce jeune auteur-compositeur-interpète nous plonge dans un univers à la fois moderne et ancien. [Il dresse avec humour des caricatures diverses (dentistes et rappeurs …) tout comme il évoque avec nostalgie la beauté d'un temps qu'il n'a pas connu.] C'est réellement sur scène que ses chansons prennent toute leur dimension théâtrale. Accompagné au piano de son ami Thibault REGNIER (accordéoniste à ses heures), le duo interpelle, provoque, émeut.C'est donc une réelle invitation qui s'adresse ici à tous les amoureux de la chanson française.


Textes poétiques et humoristiques instantanés empreints d'une certaine nostalgie, le répertoire de Barcella a du coeur. Les sujets dont il parle sont fédérateurs : de la grand-mère en maison de retraite au permis de conduire, en passant par les joies de la paternité, Barcella et son musicien croquent la vie avec drôlerie.


Barcella est une valeur montante de la scène « chanson » locale. Auteur-compositeur-intérprête comme on les aime, c'est-à-dire créateur et passionné,  accompagné de son pianiste et accoutré d'une guitare, il nous livrera ses chansons superbement écrites mais sans emphase, ciselées à la syllabe prêt, toujours pleines d'humour et d'esprit, à la manière, n'ayons pas peur des mots de Brassens-Le-Père. De la jazz à la java, en passant par un rap ravageur, tout y passe. Comme dirait France, « Barcella il l'a ! ».

Waouh ! Ça doit faire chaud au coeur ! Qu'est-ce que t'en dis, l'homme ?

Posté par Quentin à 15:16 - Sounds ! - [PL]