mercredi 16 juin

[Sounds !] Sole et Bleubird au Triptyque

Et ouais ! Hier il y avait Sole en concert au triptyque, et en première partie Bleubird ! En plus je faisait partie des heureux vainqueurs du concours organisé par Bokson ce qui m'a permis d'y assister et d'inviter mon accolite Renaud... Let's tell you how it's been !


On débarque à l'heure (ou à peu près) mais y'a personne qui fait la queue (faut dire, Sole n'est pas nonplus une star internationale), on se présente (pour rentrer sans payer), on entre. Y'a pas grand monde (faut dire, Sole ne passe pas sur Radio France) donc on a de la place pour squatter les banquettes vu que rien n'a encore commencé... On se paye un coup et on papotte en attendant que la salle se remplisse et que les artistes se présentent. Sole, Bleubird et leurs potes sont là, quasi-incognito (faut dire, ils ne passent pas sur TF1), juste à coté de nous et vendent leurs disques en attendant (comme nous) que ça se remplisse.

Bleubird - Sloppy Doctor

Puis une voix, venant du fond : "Where are you guys ? I can't see nothing in the dark !" Bleubird est seul sur scène et nous convie à son show, tout le monde lève son cul des banquettes et se dirige vers le lieu ou nous allons découvrir qui est vraiment Bleubird...

Et là... Gros metal, capuche noire, cris graves et lourds du genre "Fuck war !" et autres textes simili-engagés... Stop ! Bleubird se tait et commente "This would be too easy !" Il retire alors sa capuche et porte fièrement un bandana aux couleurs des Etats-Unis sur ses dread-locks le tout complété par un Marcel sur lequel sont peints des Indiens : "These are my four fathers"... Il enchaine avec un "Ray Charles Rest In Peace, burn in Hell Ronal Reagan", le show est lancé ! Au menu, beats incisifs et electros, slam, et autres interludes comiques :

- Do you know that Ronald Reagan is currently being hand-jobbed by Adolf Hitler ?
- I've just thown away a 3 year-old pair of shoes of mine and I bought the stupiddest shoes in the world instead, so I'm going to put them here and if you could just do whatever you like to destroy them, it would make me feel a lot better. If you could avoid spitting and shitting on them this would be great !
- (en parlant de projecteurs verticaux placés au mileu de la salle) Don't you approach too much of these things cause you may end-up in a spaceship with E-Ts doing weird stuff with your ass !

Il slamme sur le thème "The 24 states USA has attacked and the members of the Wu-Tang" ce qui provoque une avalanche de mots parmis lesquels ont peut effectivement reconnaitre les gars du Wu et la triste liste... Il nous présente son ami DCDJ, son DJ préféré, en fait un lecteur CD qui lui permet de balancer les instrus ! Il nous demande de faire le silence pour un poète : Ice-Cube, et  lance un de ses morceaux... Bref le gars est un ouf !

Il appelle alors la tête d'affiche du concert : SOLE ! "Don't scream too loud 'cause granpa may have a heart-attack !"
Effectivement, Sole n'est pas tout jeune et son style n'a rien à voir avec celui du rappeur ordinaire : cheveux longs et barbe dans la place !

Il attaque avec le fameux "Cops ain't shit to me..." Yeah !
Derrière lui sont projetées des vidéos toutes abimées de choses diverses et variées : un Lego affublé d'une panoplie anti-radioactivité et d'un panneau "Irritant", des pièces plastiques représentant l'anatomie de l'oreille, puis du ventre, une poubelle sur laquelle est écrit "Quality Of Life", des photos froissées... Bleubird assure les deuxièmes voix.
Du slam !

Sole alterne mathématiquement les morceaux de ses anciens albums et ceux du nouveau, et nous offre pour certains titres des instrus exclusives illustrant parfaitement son intéret grandissant pour les sonnorités electro et rythmées... Yeah !
Après environ 2 heures d'usure de cordes vocales pour nos deux Maitres de Cérémonie, le show touche à sa fin... Trois petits morceaux de rappel et puis s'en vont !


Conclusion : la bonne surprise de ce concert est indubitablement Bleubird qui apporte une originalité et un humour à un genre qui se complait plus dans l'aplogie du suicide que dans celle des blagues Carambar. Sole, fidèle à ses productions m'a étonné par son abilité à slammer, chose qu'il n'exploite pas vraiment dans ses albums...

T'as kiffé Renaud ? Merci Bokson ! See ya Triptyque !

Posté par Quentin à 10:09 - Sounds ! - [PL]