mercredi 02 juin

[Propaganda] Quand les publicistes se prennent pour des passants !

J'étais ravi hier quand j'ai feuilleté mon 20 Minutes quotidien et que je suis tombé sur la pub de Vueling !
En effet, c'est la première fois qu'une pub qui s'inspire de l'art de rue nous fait quelquechose de joli...

Très largement inspiré des affiches de nombreux artistes contemporains et des graphismes de ces derniers, Vueling nous colle ses faux stickers sur un ciel bleu parsemé de nuages. Le rendu est très sobre, très "clean" et le texte mélangeant l'anglais, l'espagnol et le français donne un aspect enfantin assez amusant.

Je pense que c'est la seule solution à laquelle les publicitaires pouvaient faire appel afin de donner à leur marque un aspect "street" sans tomber dans le ridicule du tag contestataire, même si cette apparence n'évoque pas forcemment l'art de rue à ceux qui n'y sont pas sensibilisés. LastMinute.com avait essayé de s'approprier les revendications de Stopub en taguant ses affiches au fur et à mesure de la campagne. Cette idée avait été censurée par Metrobus et par la RATP qui avaient imposer le retrait de certains graffitis. Cette semaine, c'est Leclerc qui s'y met ! Elle, n'a pas pas été censurée... Le résultat est navrant !

Je ne vois vraiment pas pourquoi un passant aurait tagué un pochoir Leclerc sur la pub... Serait-ce un actionnaire ? Pourquoi ces dessins enfantins au bas des affiches ? Les petits se mettent aussi à revendiquer ? Les publicitaires n'ont pas osé faire des fautes d'orthographe même si cela les aurait rapproché de la vérité (et oui, la plupart des messages contestataires sur les pubs comportent des fautes !).

Je n'ai pas trouvé qui est à l'origine de la campagne de Vueling mais je la trouve très réussie...
Bref ! Un conseil : si vous voulez faire vrai, faites simple !

PS : Tiens ! Ça me rappelle la pub 1664 avec le tag dans le fond... On a rarement vu moins "authentique" !

Posté par Quentin à 11:50 - Propaganda - [PL]